Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 12:11

Avril 2010 Baia dos Todosos  Santos: ilha d'Itaparica

 

 

Encore une petite histoire sur l’île d’Itaparica sentinelle sud de la fameuse baie de tous les saints.

 

Baia de Todos os Santos Itaparica

 L'île d'Itaparica en fac de Salvador.

 

 

 

 

Nous avons profité des marées de vives eaux pour échouer La Licorne et tels de gentes palefreniers bouchonner dame Licorne, sur le banc de sable en face du village d’Itaparica.

 

Bresil Bahia Itaparica echouage 001

Zone d'échouage d'Itaparica.

Bresil Bahia Itaparica echouage 1

Ici, ça devrait être bon....

 

Bresil Bahia Itaparica echouage 2

      Stop ... !!!

Bresil Bahia Itaparica echouage 12

"Y a plus qu'à attendre Neptune respirer....."

 

Bresil Bahia Itaparica echouage 15

Et voili....

Bresil Bahia Itaparica echouage 13

 

Séance de grattage, « papouillage », carénage, des œuvres vives (partie immergée de la coque) du bateau, qui dérive rentrée, peut gentiment se poser sur le sable. On parle de beacher en jargon de voileux, lorsqu’on s’échoue sur le sable dès que les basses eaux (marée basse) le permettent .

 Bresil Bahia Itaparica couché Marée basse4

Sur cette barcane de sable non loin des installations offshore de gaz, nous « copinons » avec quelques volatiles locaux, caracas, héron strié, aigrette, alors que nous pataugeons sur l’estran (partie découverte à marée basse) entre coraux mous et coquillages.

 Aigrette 3 Bresil

 Aigrette en quête de coquillette...

 Bresil Caracaras Huppé 2

Le Caracas c'est moi....

Bresil Heron Strié1

et moi le héron strié.

      Bresil Corail mou 3

      Belle couronne de Corail mou.

 

Bresil ItaparicaOursin1

Oursins.

 

 

 

 

 

Ayant sorti les VTT, nous avons profité de l’escale pour vadrouiller dans l’île et surtout visiter l’incroyable site de l’église de Baïacu.

 

Bahia Carte13

 Bresil Bahia Itaparica Baiacu Plage41

Imaginez une colline verdoyante dominant un village de pêcheurs, où jadis les habitants animistes, pratiquant du candomblé vénéraient un arbre sacré, un superbe banyan.

Lorsque les portugais jésuites toujours très prosélytes, apprirent l’engouement du culte païen….ils s’empressèrent de construire sur la colline une église dédiée à Saint  xxx, espérant ainsi déjouer les pratiques et récupérer les fidèles….

 

A croire (c’est le bon terme…) que le candomblé et ses esprits, (les ixos) ne l’entendirent pas de cette oreille…. Et au fil du temps une compétition, pour occuper le site sacré, s’est engagée.

  

Le résultat  de cet incroyable affrontement entre  les deux pratiques mystico religieuses, de ce combat entre mono et polythéisme, de cette lutte entre catholicisme envahissant et animisme résistant, a donné lieu à cet impensable ….. comment le définir ??? bio-monument ? sylvo-église ? .

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 01 Le banyan sacré.

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 1

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 3

Incroyable !!!!

Bresil Bahia Itaparica Igreja 11

 

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 7bis

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 6

A première vue, on pourrait prétendre à la victoire des Ixos sur INRI, tant est phagocytée l’église, complètement envahie par le banyan, mais à y regarder de plus près, l’arbre semble également recouvrir les murs de la structure sans les détruire, comme pour les soutenir, sachant la précarité des constructions humaines. On pourrait penser que l’arbre protège l’édifice, des intempéries, qu’il le cajole. Il a pris l’église non sous son aile mais sous ses branches.  Incroyable, car après tout le banyan aurait très bien pu s’épanouir en poussant, repoussant, soulevant,détruisant les murs, écrasant l’église. Ou même continuer sa croissance de façon très « perso » à côté, dédaignant le très fragile édifice.

 

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 9

 

Bresil Bahia Itaparica Igreja Baiacu 11

 

Vous allez me confronter aux sites Mayas de la forêt d’Amérique centrale voir Ankor de la forêt birmane, où la sylva a envahi les monuments, d’accord mais ici il n’y a qu’un seul arbre qui avait tout le loisir de pousser  autre part, autrement, ailleurs.

 

 

Alors votre avis ? sur ce curieux site. Serait-ce à l’image du Brésil, un ultime métissage, un dernier message de paix entre les peuples, leurs pratiques religieuses, leurs différences ??

 

J’ai envi de croire à cette légende d’un arbre sacré black animiste qui prit en noces une église blanche catholique.

 

 

Je fini avec un couché de soleil et quelques clichés de notre mouillage-échouage.

 

 

 

Bresil Bahia Itaparica couché Marée basse2

 

Bresil Bahia Itaparica couché Marée basse5

Bresil Bahia Itaparica cote E11

 

Bresil Bahia Itaparica Cocotiers2

 

Bresil Bahia Itaparica couché soleil 3

 

A bientôt.

 


 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires