Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 18:32

Aout 2010 De Salvador à Marajo, de Bahia à Para, de la Baie de Tous les Saints à l’Amazone.

 

 

 

 

Il était indispensable de toiletter la Licorne après 2 mois de marina tropicale. N’ayant plus qu’un antifouling* type St Macloud… un carénage* sur le banc de sable d’Itaparica s’avérait plus que nécessaire…   Pour franchir les 12 miles* de Salvador à Ita 4 heures moteur à donf…. 

 

Bresil Bahia Itaparica echouage 5

 

Bresil Bahia Itaparica Carenage StMAclou02

 

 2 mois de repos en eaux bien tropicales, et voilà le résultat ... une belle moquette  ST Macloud.

 

Bresil Bahia Itaparica Carenage StMAclou1

 

Appétissante la salade ... non ?

 

 

Allez zou….. on peut enfin décoller pour voguer sur l’onde océane vers le Nord du pays, le nord du continent, vers la Selva amazonienne.

 

Adios Salvador, je te laisse pour mieux te retrouver un jour…..

 

Bahia Salvador Bara 03

 

Bresil Nav Salvador Marajo Coucher Salvador Sol2 

 

Plus de 1500 miles nautiques* autant que pour venir du Cap Vert, décidemment ce pays est immense. Le vent à cette époque est SE* , le courant non défavorable, ce qui sous déhale rapidement vers Natal, vers l’épaule Est du continent sud-américain.

 

Une fois passé celle-ci, le courant de Guyane stimulé par des alizés de SE musclés nous catapulte vers le delta amazonien.

 

Voici quelques clichés de cette croisière au portant, bien sportive avec pas mal de casse à bord, pale  de l’Aries, bosse de ris, perte de l’hydro générateur complètement « bouffé » par l’usure à cette vitesse, après 4 jours de force 6, plus un tangon perdu corps et âme dans les profondeurs atlantes…. La bande UV du génois se débine….

 

 

 

 

Bresil Nav Salvador Marajo Vent ARRl2

Vent arrière, voiles en ciseaux, genois (encore tangoné)

 

 

Bresil Nav SalMar Pale Aries Pliée 2

Pale de l'Aries explosée

 

 

 

Bresil Nav SalMar Hydrogén bouffé 2

 Hydrogénérateur fatigué.

 

Bresil Nav Salvador Marajo Vit Fond 12.2

12,2 Noeuds au GPS, en vitesse fond ça dépote.

 

 

Bon, nous on garde la forme, heureusement car avec des surfs à plus de 12 nœuds, mieux vaut avoir bon pied bon œil…. La nuit, les pêcheurs nous inquiètent car souvent sans feux de nav, ni radar…. Du coup je préfère filer à plus de 100 miles des côtes ,où ,seuls les cargos ma foi bien rares, sont censés croiser.

 

 

 

Tiens si vous êtes bien amariné* vous pouvez vous passer cette petite vidéo, sinon après un Vogalène ça devrait aller….

 

NB: je n'arrive pas a charger la vidéo, mais je persiste, d'ici qq temps je vais trouver la solution... merci de bien vouloir patienter.

 

 

La pêche à la traîne nous ramène un beau spécimen, qui bien qu’inconnu, finira dans nos gamelles sans problèmes… avec le délicieux pain handmade in the Licorne, par le petit matelot du bord.

 

Bresil Nav Salvador Marajo Poisson xx2

 

 

2 kg au peson ... mais inconnu au bataillon ???? qui connait ?

 

    Bresil Para Marajo Pain Ant01

 

C'est bon comme.... comme... du ... ?

 

 

 

 

La visite d’un micro-exocet entérine l’idée princeps de Coluche : on est tous égaux….

 

Bresil Mini Exocet 1

  L'est mimi le mini poisson volant.... l'a du faire un sacré bond pour grimper sur La Licorne.

 

 

Les couchers de soleil, le réglage du spi asymétrique*, la visite des copains dauphins nous occupent et nous ravissent. 10 jours pour rallier le delta amazonien avec une journée de près de 195 miles, avec 2 ris* dans la GV* et trinquette* s'il vous plait...

 

 

Bresil Nav Salvador Marajo Lever Sol01

 

En fait de couché, ils'agit d'un lever de soleil.

 

Bresil Nav Salvador Marajo Spi 07

 

 

 

Bresil Nav Salvador Marajo Dauphins3

 

 Bresil Nav Salvador Marajo Dauphins5

 

Bresil Nav Salvador Marajo Dauphins7

L'arrivée des copains par dizaines est toujours un grand moment. Dés que possible je vous passe une autre vidéo.

 

  Bresil Nav Salvador Marajo Montée ds mat 01

 

La montée en altitude dans le mat fait office d’exercice physique, indispensable au bon équilibre de l’équipage.

 

 

On a tellement boosté, qu’il a fallu se mettre à la cape* pendant toute une nuit à l’entrée du fleuve Para pour attendre le jour. Et bien nous en a pris, tant les pièges des filets flottants des péchoux du coin sont nombreux !!

 

 

(Bon je sens les copains non marins, un tantinet énervés par le vocabulaire maritime, alors j’ai fait un petit lexique en fin d’article, pour les non-initiés. Les mots affublés d'une astérixe y sont épluchés)

 

Ainsi donc, nous voici aux abords de l’Amazone .

 

Voici sur la carte, la nav Salvador Marajo.

 

 

 

Carte Nav Salvador Marajo

 

Parlons un peu de ce delta amazonien :

 

Carte Ile Marajo

 

Géographiquement le delta, à sa sortie, fait environ 150 miles, soit Toulon Perpignan (donc plus que le golfe de  Lion…) encombré d’une multitude d’îles, d’îlets, d’îlots dont la majeure se dénomme Marajo, petit morceau de terre grand comme notre voisine, la Suisse !!!

L’Amazone qui se déverse au N de Marajo est aidée au Sud par le fleuve Para.

 

L’Amazone, qui se dispute avec le Nil la suprématie mondiale des ruisseaux, mesurerait aux dernières estimations quelques 6500 kms, de long, elle reçoit plus de 1000 affluents, avec un débit supérieur à l’ensemble des fleuves du continent européen, plus de 200.000 m3/seconde. 20% de la réserve d’eau douce mondiale !!!….  

Manaus situé à plus de 1000 miles* de l’embouchure est encore assujetti aux marées…..

 

 

Comme vous le voyez sur la carte, nous avons choisi Marajo comme point d’atterissage.

 

Soure (prononcez  Sourri voire sorry à la british) une des trois villes de l’île est un charmant port de pêche, où il fait bon poser la pioche* après une croisière sportive.

 

Bresil Para Marajo Soure LaLicorne Port Pecheurs3

 

 La Licorne au mouillage de Soure.

 

Bresil Para Marajo Soure Barque1

 

 

  Bresil Para Marajo Soure Port MB21

Le port de pêche de Soure à marée basse.

 

 

Bresil Para Marajo Maison Torchis01Bresil Para Marajo Pecheur4

 Bateau de pêche typique de l'Amazone.

 

Bresil Para Marajo Soure Bac2

 De Soure a Salvatera 10 minutes de bac.

 Bresil Para Marajo Aigrettes1

Les rives du Para mouchetées de blanches aigrettes.

 

 

Bresil Para Marajo Pecheur2

 

Bresil Para Marajo Betaillere03

 

 

Ici sur Marajo la terre, entièrement morcelée en énormes fazendas de milliers d’hectares, reste agricole avant tout, avec une particularité dans l’élevage de buffles.

 

Brasil Para Marajo Fazenda BomJesus1 

 Fazenda Bom Jesus.

 

Bresil Para Marajo Buffle6

 

Bresil Para Marajo Buffle9

 Buffles drivés par leur héron pilote.

 

Bresil Para Marajo Palmeraie Açai x01 

 

Principalement marécageuse, elle propose des vues superbes avec une biodiversité qui nous rappelle le Pantanal.

Bresil Para Marajo Cheval5 

 

Bresil Para Marajo Buffles 02 

  Non, non ce n'est ni l'Afrique, ni l'Asie, mais Marajo dans le delta amazonien.

 

Bresil Para Marajo Cheval1

 

 

Les stars avec les buffles, restent les Spatules roses, et les ibis rouges.

 

Bresil Para Marajo Ibis Chevaux3

 Incroyable densité de couleur des ibis rouges.

 Bresil Para Marajo Ibis R12

Bresil Para Marajo Ibis R12

  Bresil Para Marajo Ibis R16

 

Bresil Para Marajo Spatule3

Spatules roses.

Bresil Para Marajo Spatule5

 

Drôles d'oiseaux.. non ?

 

 

Alors que l'ai se traine paresseusement de branche en branche....

 

  Brasil Para Marajo Paresseux 02

 " Oh Manu tu descends ?"

 

 Brasil Para Marajo Paresseux 1

 " et pourquoi faire ???" 

 

 

 

 

 

Bresil Para Marajo Cormoran Serpent2 

Le cormoran serpent ondule son long cou en nageant...

 

Brasil Para Marajo Loriot xx1

 Troupiale ?

 

 

 

 

La location d’une moto nous permet d’accéder aux belles plages atlantiques.

 

Bresil Para Marajo PlageN01

 Les belles plages océanes.

Bresil Para Marajo PlageN002

 Piscines perso....

 

(une p'tite video ???)

 

 

 

Au village alors que les news sexo-narco-bobo fleurissent sur le Nice Matin du coin, nous faisons la connaissance d’un chaman (un confrère) qui passe son temps à soigner des indiens, avant de pétrir et tourner la glaise locale en poteries ma foi très jolies.  

Bresil Para Quotidien Amazonia

 

 

Bresil Para Marajo PotierChaman 3

 Chaman est sa profession, potier sa passion, et Quechua son ethnie venu des Andes.

 

Bresil Para Marajo PotierChaman 02

 

 

 

 

Après quelque repos bien mérité, nous laissons au mouillage La Licorne, pour nous rendre à la mythique Belem sise à plus de 40 miles en amont du fleuve Para.

 

 

 

Mais ceci est une autre histoire….

 

 

Je vous quitte en suivant le vol rouge de l'ibis,   sur fond gris tropical...

 

 

  Bresil Para Marajo Ibis R8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lexique pour les ceusses qui ont du mal avec la mer (mal de mer) :

 

Antifouling    : peinture que l’on passe sur les œuvres vives (la coque dans l’eau) du bateau pour empêcher les coquillages d’y élire domicile.

 

Carénage       : ensemble des opérations le plus souvent annuel,  qui consiste à sortir le bateau hors de l’eau, de le gratter, karcheriser, poncer, enfin repeindre avec un super bon antifouling.

 

SE : Sud Est (en bas à droite) NW Nord Ouest (en haut à gauche) sur la rose des vents.

 

 

Mile = Mile Nautique = Nautique : Unité de longueur maritime de 1852 m, qui correspond à une minute de latitude sur une carte marine (pratique à mesurer)

 

 

Se mettre à la Cape : arrêter le bateau en se mettant en travers du vent et des vagues, voiles à contre (du vent) et barre sous le vent. Manœuvre qui permet ainsi d’attendre gentiment que le temps passe, que la tempête se dégonfle, que l’orage se calme, ou que le jour se lève.

 

Spi Asymétrique : voile d’avant (foc le plus souvent) grande (130m² sur la Licorne), très légère que l’on envoie par petit temps, et plutôt au portant (dans le sens du vent. )

 

Trinquette : voile d’avant au contraire plus petite qu’un foc classique, pour les coups de torchons, ou du moins les vents soutenus.

 

Ris dans la GV : 1, 2 ou 3 ris sont pris dans la Grand Voile (GV) pour en diminuer la surface quand le vent forcit. On prend des ris à l’aide de bosses de ris (cordage) qui peuvent casser… à ne pas confondre avec des bosses de rire…

 

Pioche : ancre dans le jargon trivial du laboureur d’écume. Dans la même veine, le même énergumène parle de bourrique en lieu et place de moteur..

 

 

Bateau : sorte de maison flottante et mobile….. lol, mais mieux pensée, mieux faite, plus solide….. relol

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires