Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 15:50

Printemps 2013 Cuba.

 

 

Un peu de Géographie :

 

 

La plus grande des Antilles, Cuba ferme la mer Caraïbes au nord et le golfe du Mexique au Sud.

 Carte Amerique Centrale Antilles copie copie

A 200 Kms du Yucatan et 140 de Key West.

 

Plus longue que la France en forme de banane de 1250 Kms de long pour 200 de large, Cuba est 5 fois moins étendue que l’hexagone (110.000 Km² contre 550) mais possède presque 2 fois plus de côtes maritimes !!! Plus de 6.000 Kms ! Autant que le Brésil !!!

 

Autre surprise à Cuba, on le sait, une parcelle de territoire est US, c’est le tristement célèbre territoire de Guantanamo. On penserait le trouver sur la côte N en face des Etats-Unis ???? Et bien que nenni mon bon prince, c’est de l’autre côté sur la côte Sud au Nord de Santiago de Cuba.

 Carte Cuba Guantanamo

 

 

Petite anecdote à propos de nos amis US, (faut bien se venger de leur inconvenante NSA), oui je vous montre la carte, si en bateau vous venez de la mer et désirez visiter l’ensenada da Jao, au fond de la Baie, vous devez traverser la partie US et demander leur autorisation. Celle-ci est généralement accordée facilement, mais lors du passage, via la radio VHF, le planton US vous met en garde : « Attention, vous  allez rentrer dans un pays communiste !!! », des fois qu’on savait pas…… y nous prennent pour des gogols parfois…. A moins que se soit l’inverse…..

 

 

 

 

Encore une surprise, jusqu’ici la végétation antillaise, était plutôt type tropicale, voir dense équatoriale selon le versant. Ici, en ce qui concerne la région du  Centre ouest (seule visitée) on est plutôt en présence d’une région très cultivée, avec des forêts plutôt semi arides Surprenant.

 

Un peu d'Histoire

 

 

Taînos et Caribs occupent la place depuis le début de notre histoire post-christique.

C’est bien sûr CC qui la découvre, lors de son premier voyage en 1492, persuadé d’être en Asie, en Chine même, il part à la recherche du grand Khan….  Son second lui, pense plutôt qu’ils ont atterri sur une île, sans en avoir la preuve. Belle intuition, Colomb interdira cette hypothèse sous peine de révocation….. le « pôôvre », l’a tout faux le Cristobal, pas plus de Khan ici que de panda en Arctique, et l’empire du Milieu est beaucoup plus à l’Ouest.

 

Donc possession espagnole, tête de pont d’où partirent Cortes pour le Mexique et Pizarro pour le Pérou. Cuba fut l’escale privilégiée des Gros Galions Ibères remplis de trésor Aztèques et Incas.

 

Il y a bien eu quelques tentatives anglo- françaises pour virer les espagnols, mais sans lendemain.

Donc 4 siècles d’occupation espagnole, d’importation d’esclaves africains, et de mises en culture de l’île, café, fruits, et cannes à sucre surtout, tabac plus tard.

Fin du XIXe  la révolte gronde et la pulsion d’indépendance pointe son museau. Après 10 ans de guérilla c’est grâce aux Américains venus en renfort, que les chaînes hispaniques sont brisées et jetées à la mer.

 

Suivent 50 ans d’approximatives tentatives de démocratisation, en fait mises en place de suppôts des USA, qui investissent massivement à Cuba. Lors de la prohibition, Cuba devient la putain des US, où casinos, sexe, drogues et corruption font bon ménage. Batista en sera l’icône avec ses accointances avec la mafia de Las Végas. C’est l’âge d’Or, l’Eldorado,  le temps du fric, de la Jet set américaine, des constructions coloniales gigantesques, l’Eldorado cubain. La Havane parcourue par les limousines les plus cossues, longues type Tex Avery.

 

Il faudra attendre la survenue de Fidel Castro, du Che Guevera, de ses rebelles maquisards  et sa « revoluçion » pour qu’en 1959,  l’armée de Castro vire Batista et ses sbires du pouvoir cubain.

 

Mais le virage à « gauche toute »,  du Commandante, qui nationalise à tour de bras , collectivise et « communise » la société, provoque le rejet du grand frère américain, qui finit en 1962 par décréter un embargo total sur l’île. S’en suit une fuite des capitaux, et des riches aristos cubains vers les US.

NB: l'embargo est toujours de mise, même si les cubains espéraient que l'élection d'Obama bouge les choses.

 

 

Castro soit on se la joue intello de Babord  à la façon Sartre, Sagan, Mitterand, Debray, Lang, Melanchon , et on voit le Lider Maximo comme le romantique révolutionnaire  résistant à l’impérialisme tout puissant des US, soit on le voit comme nombre de Tribordiens , tel  un dictateur communiste sanguinaire prêt à tous les abus pour garder le pouvoir. Un Staline bis tropical à la mode Rumba, Morito, et Havane.

 

Il faudra attendre probablement encore quelques décades pour avoir un avis impartial historique, peu après la mort del Commandante.

Raoul (pas si cool que ça) le frangin tient actuellement les rennes du pouvoir, il a tendance tout de même, à desserrer le licol des cubains, et ouvrir un tantinet le pays….

 

 

 

La NAVIGATION jusqu’à CUBA

 

Bon avant d’y arriver, faut y aller à Cuba, et de St Martin, une des dernières petites Antilles, il faut se taper 1100 miles nautiques avant d’atteindre Cienfuegos, port d’entrée le plus proche de La Havane bien que situé sur la côté opposée. (La Havane est au Nord, en face des US, et Cienfuegos côte Sud au centre de la banane).

Carte StMartin Cuba Cienfuegos

 

 

Evidemment, nous sortons de Marigot à St Martin à la bourre, n’ayant qu’une semaine pour rallier Cuba où doivent atterrir Annabelle et Kevin.

Je viens de faire changer l’étai de La Licorne par une boite très pro, FKG qui nous ont fait « poireauter » plusieurs jours (normal ayant un bateau de moins de 40 mètres… les petits derrière.).

 

Normalement la navigation ne pose guère de problème, avec le courant qui pousse à l’W et les Alizés qui soufflent de concert.

Pour nous, on a d’abord eu deux jours de « pétole » (pas d’air, pas de vent, Eole en grève, ou RTT), puis au sud de Porto Rico, ça rentre solide (Force 5/6 sur l’échelle de Beaufort) des vents à 50 Km/h, qui lèvent une grosse mer, surtout dans le Mona Passage entre Porto Rico et Hispaniola. Du coup, on file rapidos mais en dansant la rumba, histoire de se mettre dans l’ambiance….  La Licorne tient le coup, se déhanche à chaque lame arrivant ¾ arrière, mais impossible de faire le poirier dans le bateau, pas plus que la cuisine, et mieux vaut tenir la barre afin de soulager « Robert et Fils » (le pilote automatique), et d’éviter de se prendre une déferlante sur le travers. Donc 2 jours d’Alizés soutenus sans trop de repos, et nous voilà de l’autre côté d’Hispaniola, versus Haïti, reste le fameux Winward Passage qui rejoint Cuba, réputé tonique. Plutôt que de forcer le passage on est un peu sur les rotules, on fait une pause de 24H à l’île à La Vache, au Sud d’Haïti.

ET c’est reparti pour le Winward….. Probablement vexé par notre arrêt impromptu, Eole fait la gueule, et ne souffle mot…… re moteur.

 

Au Cabo Cruz extrémité SW de Cuba, on reprend un peu d’air, reste encore 200 nautiques pour Cienfuegos. Mais à 80 miles de la ligne d’arrivée un front froid météorologique débarque du golfe du Mexique, et nous envoie un bon petit vent de NW dans le pif….. nous voilà à louvoyer pour finir (tirer des bords, un coup à droite du vent, un coup à gauche, afin de remonter ce p…. de vent de m…..).

 

Finalement on mouille à bon port (Cienfuegos) lorsque atterrissent Anna et Kevin à La Havane, c’est bon. Une nuit de sommeil et on les embarque demain au sortir du bus.

 

 

Les FORMALITES : le gros point noir

 

 

Bon pour nous, les voileux baroudeurs, les formalités pour naviguer à Cuba sont assez relou…. Pas moins de 4 autorisations sont nécessaires pour obtenir les visas et  le sésame de Nav le fameux Zarpe. D’abord le service vétérinaire et épidémiologique qui vient à bord vérifier la marchandise apportée, surtout la bouffe, la plupart des produits périssables (type fromage, fruits, légumes, viandes) sont « prohibido ». Ensuite l’immigration pour l’obtention des visas, puis la police maritime et les Affaires Maritimes du Port pour le Zarpe.

Bon, sont tous sympas, cools, et gentils et patients, et tout et tout, mais, faut compter une bonne demi journée. Pour nous « pa ni p’oblem », on a le temps. Le souci, c’est que ces formalités sont à renouveler…… non pas comme d’hab lorsque l’on quitte le pays, mais à chaque fois que l’on quitte le port, et on recommence quelques miles plus loin à l’arrivée dans un autre port, et on recommence ainsi de suite, de telle sorte qui si vous voulez changer de crémerie, de mouillages  tous les jours, c’est matériellement impossible, à moins de faire les papiers d’entrée le matin, ceux de sortie l’après midi, de naviguer de nuit pour arriver le lendemain matin pour recommencer……

Parait-il que c’était pire il y a quelques temps, quand Fidel était en forme…..

L’explication, nous l’avons eue, lorsque nous avons été empêchés de sortir du port de nuit, alors qu’on peut très bien arriver après le coucher du jour ???

Et oui, la hantise des autorités, c’est que nous embarquions des cubains et filions vers le grand large….. Donc contrôle de jour avec départ immédiat.

 

Donc si j’ai un conseil à vous donner, soit vous « viendez » en avion, soit en bateau, mais le « boate » vous le laissez dans un port, et visitez le pays en bus.

 

Pour les toutous terrestres arrivés via airplane, c’est beaucoup plus fastoche puisque une fois le visa obtenu, on se déplace dans tout le pays sans autre autorisation, qu’un éventuel permis de dormir chez l’habitant.

 

 

 

VOUS AVEZ DIT CUBA ?

 

 

Ile on ne peut plus particulière, du fait de sa position géographique, de sa taille dans les Antilles, de ses plages, de ses 4000 îlets, îlots qui la ceinture, de son eau transparente, de son histoire, de sa destinée collectiviste aux portes du libéralisme, Cuba est aussi pour nous le pays :

 

des cigares Havane

des danses et musiques endiablées Salsa Rumba et Chachacha

des voitures américaines des années 50

des cocktails

des langoustes

 

 

Je vous réserve un petit topo sympa sur le Havane lors de la visite de la capitale, probablement dans un 2e article, encore en gestation. De même qu’une rétro sur les automobiles.

 

 

 

Les SPECIFICITES CUBAINES.

 

Donc comme « especialidads de Cuba", les Cocktails (Mojito, Cuba Libre, Daiquiri…) et bien sûr la musique et les danses endiablées. Rumba, Salsa, Mambo, Cha Cha Cha …. Qui ne connaît pas,  le Buena Vista Social Club de la Havane, Compay Segundo, Ibrahim Ferrer,…

Il n’est pas rare de tomber dans les rues de La Havane sur des petits spectacles d’écoles de danse, comme ici sur la Plazza des Armas.

Cuba LaHavane Plazza Armas4 copie


 Cuba LaHavane Plazza Armas3 copie

 

Encore un vrai régal, qui n’est pas sans nous rappeler le Brésil et son verre de Caïpirina en écoutant de la Bossa. Ici c'est Salsa et Mojito, mais toujours avec les pieds en éventail et hamac...

 

Petite anecdote sur le fameux Cuba Libre, qui fut la devise durant la guerre d’indépendance fin du XIXe s. C’est un américain qui découvre au bar du coin les vertus de l’association Rhum cubain, Cocacola ricain, levant son verre il lance à l’assistance «  Cuba Libre !!!! » ainsi est né ce pastis…. Du coca avec du rhum….. Bonne Mère !!….. Un massacre !!!…..

Moi je préfère le Mojito, rhum, sucre de canne, citron vert, menthe, et glace pilée, un vrai cocktail.

Bon, mais c’est bien beau tout ça, mais comment « qu’y font » le Cuba Libre les cubains ? Y a l’embargo Toto ! Et le « Coca y a pas », oui mais sont malins les cubains, ils ont leur Coca, le voili, le Tropicola avec humour ils ont même marqué « El sabor de la tradicion » (le goût de la Tradition).

Coca cubain 1demiCUC copie

Bon y a des mauvaises langues qui disent qu’en fait c’est la firme Cocola qui via une SA sud américaine, fabrique ce Tropicola là….

 

 

 

 

 

 

 

Bon alors on visite ? Allez, on laisse  la pioche au mouillage, on débarque et à pied, en VTT  ou en VeloTaxi, en callèche, on va visiter cette ville aux cent feux, qu’est Cienfuegos. Je vous rassure tout de suite, ce ne sont pas de feux rouges, on n’est pas à L.A. Non Cienfuegos, c’est José Cienfuegos y Jovellanos, capitaine général espagnol qui a donné son nom à la ville, bien qu’au départ développée par des français, venus de Louisiane.

 

 

CIENFUEGOS

 Cuba Cienfuegos 00 copie

Quand je vous disais qu'on est bien accueilli....

 

5e ville du pays, grand port sis dans une baie très bien protégée par un détroit où veille El Castillo de la Jagua.

Cuba Cienfuegos Arrivée Chenal Maison Pelican1 copie

L'étroit détroit qui nous amène dans la baie de Cienfuegos, avec (si vous  avez de bons yeux, le pélican au balcon qui vieille...

 

Cuba Cienfuegoos Castillo Jagua 11 copie

Le Castillo del Jagua, la sentinelle de la baie.

Cité avec un complexe industriel bien développé, heureusement éloigné dans la baie (cimenterie, notamment). La taille des cargos croisés est démonstrative, quand à l’activité industrielle de Cienfuegos.

Cuba Cienfuegos Arrivée Vol de Pélicans1 copie

      Les pélicans nous saluent.

 

Cuba CienfuegosEntrée Cargot Petion1 copie

Et je salue le petit PETION à son approche...

Au mouillage on est bien tranquille,  juste en face des pontons de la marina...

 

 Cuba Cienfuegos Mouillage Jonque copie

Oui c'est bien une jonque, et NON on n'est pas en Chine.

 

A noter la présence en bord de mer de la seule centrale atomique cubaine, jamais terminée depuis l’abandon des russes.

 

Ville agréable, bien développée, 150.000 âmes y vivent. Plutôt sympas les âmes.

 

Cuba Cienfuegos MainRoad SideCAr2 copie

      La grande avenue qui relie la marina au centre ville.

 

Cuba Cienfuegoos Facade11 copie

Cuba Cienfuegos Bd as1 copie  El Paseo

 

La place José Marti, les Allées, plutôt bon chic bon genre, avec des boutiques de tabac bien sûr, des rues bien dessinées, aérées,.

 

Cuba Cienfuegos Parque JoséMarti11 copieLe Km zéro point central d'où fut construite la ciudad.

Cuba Cienfuegos Bd Anna Kevin copie

                         Dos estranjeros franceses in Cuba... libres

 

Cuba Cienfuegos Rue Auto3 copie

      Alfa ? Lancia ? Anglaise ? chi lo sas ?

 

Cuba Cienfuegoos Club Nautico11 copie

Le Club Nautico pas prolo pour 2 sous, heuu..... pardon dos pesos.

 

Cuba Cienfuegoos Palacio Azul111 copie

El Palazzo Azul 

 

Bon, je suis bien obligé de vous montrer la permanence du PC local, plutôt discrète, je ne sais si Raoul harangue ses camarades comme feu Georges Marchais « Viendez !! viendez !! Au Parti Communiste !! Mais y avait pas grand monde dans la boutique ce matin là…..

 Cuba Cienfuegos Parti Com Cubain1 copie

 

Cuba Cienfuegos SideCar rouge copie

Super Side

 

Cuba Cienfuegos Musée copie

Le Beau musée Provincial.

Cuba Cienfuegos Paseo del Prado 2 copie

El Paseo del Prado

Cuba Cienfuegos Paseo del Prado TAGsas asb copie

Cuba Cienfuegos EL Che Paseo11 copie

Obligatoire aussi la photo du Che. A ce propos, quand vous demandez aux jeunes cubains qui figurent au panthéon de leurs idoles, c’est le Che qui arrive en tête, c’est l’icône, du jeune révolutionnaire idéaliste qui se met au service du peuple pour le libérer du joug des impérialistes…. Pas un seul n’a cité un quelconque Castro….


 

Il n’y pas que de belles rues bordées de beaux immeubles aux façades coloniales, il y a plus loin des signes de faiblesse économique, de demeures abandonnées,  ainsi va la crise,.. Et ici par de surprime en cause….

 

 Cuba Cienfuegos Ruine2 copie

 

 

Mais la vie semble s'écouler calmement, sans trop de problème.

 

Cuba Cienfuegos Velo1 copie

Cuba Cienfuegos Rue11 copie

"T'as vu la bécane ? c'est une MZ .... "

 

 Cuba LaHavane SideCra Java2 copie

 

"Et là vise le side Java"

 

Comme le démontre le nombres de médailles cubaines aux Jeux Olympiques, les cubains sont sportifs, ça coure, ça rame, ça pédale, autre point commun avec le Brésil.

 

 Cuba Cienfuegos Mouillage Aviron 1 copie

      "Tu kif le skif ?"

Cuba Cienfuegos Kayak Anna Kevin copie

"Tiens v'latipas que les notres s'y mettent ......"

 

 

Pour se déplacer, vous avez des bus , des taxis type veille bagnole américaine, des carrioles mues par des canassons, mais aussi des véloTaxis, très cyclopousses asiatiques.

 

Cuba Cienfuegos VeloTAxi Bus (2)

      Bus et Cyclo Taxi

Cuba Cienfuegos Taxi Cariole1 copie

EquinoTaxi

Cuba Cienfuegos AUto Ford copie

Auto Taxi.

 

Les prix sont adaptés aux touristes soit 3 CUC (Peso Cubain Convertible) soit 3 $ US pour 2 bornes.

 

J’en profite pour vous parler monnaie : il y a deux Peso appelé CUC réservé aux touristes, et le Peso National pour les cubains. 1 CUC = 24 Nationaux = 1 $ …. Une sacrée différence ; Normalement ? (Il y a encore peu de temps) les touristes n’avaient pas accès au Pesos Nationaux, et une bière valait dans la rue 1 Peso (national pour le cubain, et Convertible pour le toutou soit 24 fois plus cher).

 Mais ça bouge, et on peut désormais dans les Casa de Cambio, accéder au Nationaux, même si les cubains eux, préfèrent et de beaucoup les CUC.

En gros tout ce qui est achat de fruits, légumes, bouffes, boissons, sont monnayables en Peso Nationaux, tout ce qui est Hôtels, Restos (pas les petits bouibouis), cigares, souvenirs, ne peuvent être payables qu’en CUC.

 

 

Après cette mise en bouche, filons visiter le coin.

Cuba Cienfuegos Vie Adios copie

Allez zou Adios Mamma, Asta Luego vamos à Trinidad

 

 

 

TRINIDAD et la Valle de Los Ingenios

 

 

Avec des amis voileux nous sautons pour 50 CUC, dans un vieux taxi des années 50 au moteur V8 ronronnant pour se rendre à Trinidad.

Carte Cienfuegos Trinidad 2

 

Cuba Rte Trinidad Taxi 01 copie

 

 Cuba Rte Trinidad Taxi 9 copie

Si le volant semble... confortable, la remontée des vitres ..... semble moins fonctionnelle...

 

Cuba Rte Trinidad Campagne1 copie

La route traverse la rase campagne, on est loin des forêts tropicales....

Cuba Rte Trinidad Crabes1 copie

Il ya bien une myriade de crabes qui font du stop, pour nous rappeler que nous ne sommes pas en Bourgogne mais....

Cuba Rte Trinidad Bus 1 copie

Tiens on double le Bus.... on a bien fait de prendre un Taxi...


 

 

 

Maisons basses tuilées à la mode romane, églises très hispaniques, la très belle plazza Major, bordée de magnifiques demeures coloniales, en est l’épicentre.

Cuba Trinidad Plaza MAyor13 copie

 Cuba Trinidad Plaza MAyor4 copie

 

 Cuba Trinidad Plaza MAyor2 copie

      La très belle place Major

 

Très jolie cité préservée avec ses ruelles aux  fameux pavés qui auraient fait la joie de vieux 68ards….

Cuba Trinidad les Pavets2 copie

      Cuba Trinida Rue 31 copie

 

Cuba Trinida Rue 2 copie

 

 Cuba Rte Trinidad Campagne vue du Musée2 copie

 

Cuba Trinidad Toits 1 copie

 

Cuba Trinidad Martine Patrick Marick Hostal El Cabildo cop

L'équipage de Marick près pour aborder le petit déjeuner à l'Hostal El Cabildo. 

 

 

Bon, je vous fais don de quelques clichés du Musée de la "Revoluçion", mais c'est bien parceque c'est vous, car des musées de la Rev.... il y en a partout, le moindre petit bled en possède au moins un, et c'est toujours le même topo....

Donc je vous montre celui-ci, puis "basta".

 

Cuba Rte Trinidad Museo2 copieLe  Héros...

Cuba LaHavane Museo Revolucion Fusil du Che12 copie

L'arme du Héros....

 

Cuba Rte Trinidad Museo1 copie

Le musée ils te l'ont collé dans le Monastère.....

 

      Cuba Trinidad Maison 23 copie

La vie semble s’écouler ici, doucement au rythme des travaux agricoles, et si le tourisme semble se développer, cela ne semble pas trop bousculer les habitudes…..

Cuba Rte Trinidad Tracdteur 01 copie

 Tyranosaure  ? pas du tout vieux Tracteur Massey Fergusson rétapé, et réembauché.

Cuba Trinidad Cavalier1 copie

 

Cuba Trinidad Charette vie copie

 

Cuba Trinidad Cavalier Mulet1 copie

Quand il fait trop chaud.... on s'adapte....

 

Cuba Trinidad Rue Vie copie


 

 

 Cuba Trinidad Cavalier3 copie

 

 Cuba Trinidad Vieux Cubano Havanes1 copie

T'as pas du  feu ?

 

La nuit, la cité danse et s’anime, nombre de petits « musicos » jouent dans les espaces verts.

 Cuba Trinidad Night1 copie


Resplendissante au XVIIIe s grâce à la richesse de sa terre agricole, où pousse la canne à sucre surtout, dans la fameuse Vallée de Los Ingenios.

 

 

 

La Valle de Los Ingenios :

 

On peut s’y rendre avec le vieux train qui autrefois transportait la canne à sucre dans la vallée. Très western US, ce train enjambe ponts en fer, et cahin caha se dandine entre les champs de canne à sucre d’ingénio en ingénio.

 Cuba Train Valle Ingenios 0001 copie

 

Cuba Guachinango GareValle Ingenios 001 copie

La Gare Attention au  départ !!!

 

Cuba Train Valle Ingenios 01 copie

 

Cuba Train Valle Ingenios 03 copie

 

Cuba Train Valle Ingenios 108 copie

Cuba Train Valle Ingenios 011 copie

Cuba Train Valle Ingenios 2 copie

 

Au début du XIX e s Cuba est le premier producteur et exportateur de sucre de canne au monde, devant Haîti..

 Cuba Valle Ingenios Tracteur copie

 Cuba Valle Ingenios Ferme02 copie

 

 

L’ingenio était la manufacture de sucre, véritable complexe industriel du XVIII et XIX e S, géré et habité,  par un riche propriétaire, employant des centaines d’esclaves (plus d’un million furent amenés d’Afrique), avec son moulin, sa distillerie pour le rhum, ses barracones (cases pour les esclaves), son infirmerie, ses dépendances, ses écuries, ….

Il existe encore plus de 60 Ingenios reconvertis en fermes collectives type kibboutz.

 


A ce propos, à la chute de l’URSS, et de l’aide des pays de l’Est l’agriculture cubaine est tombée de haut, plus de machines agricoles, plus de pièces de rechange, plus de semences, plus d’engrais, plus de pesticides, plus de sous..

 

Près de 90% des besoins alimentaires devaient être importés.

La redistribution des terres agricoles (propriété de l’état) à des coopératives locales, la mise en place d’une politique de recherche et développement sur l’écoagriculture, avec surtout retour à la traction animale, lutte contre les nuisibles naturels, abandons des pesticides chimiques, l’incitation à une agriculture urbaine, et une volonté jamais abandonnée de s’en sortir, ont permis à Cuba de retrouver une agriculture plus que convalescente. Autonome pour les fruits, féculents en racine, évidemment sucre et dérivés.

 

 

 

Cuba Valle Ingenios Train AUto CAriole copie

 

On descend dans l’hacienda de Manaca  Iznaga qui employait plus de 300 esclaves, dominée par une énorme et curieuse  tour de plus de 190 m de haut qui domine toute la vallée, et permettait de surveiller les esclaves, et de mieux les repérer en cas de fuite….

 Cuba Iznaga RestoValle Ingenios3 copie

Curieuse la tour car il semble que l’archi fut assez indécis, au départ carrée elle se finit par 4 étages de forme octogonale.

Cuba Mirador Iznaga Valle Ingenios 12 copie

La Tour de l'hacienda Iznaga, pas de loin de 200m de haut.

 

Cuba Valle Ingeios Cubana y nino4 copie

 La  mama yel nino.

 

Cuba Valle Ingenios Artisanat Iznaga16 copie

 

 

 

 

 Cuba Mirador Iznaga Valle Ingenios 001 copie

 Cuba Iznaga Fenetre Valle Ingenios copie

Fenêtre typique des maisons coloniales.

 

 

 

 

Cuba Guachinango Cavaliers Valle Ingenios 001 copie

Près du Rio nous tombons sur Joss Randall et Opalon Cassidy.

 


 

L’Archipel des CANARREOS

 

Revenons à Cienfuegos et, avec les « djeun’s » filons avec La Licorne sur Cayo Largo et l’archipel Canarreos distant de 60 nautiques environs, faire trempette, et titiller la langouste.

 

Carte Nav Cienfuegos Canarreos

 

Après les sempiternelles formalités, on peut lever l’ancre en fin de journée, pour une nav plutôt pépère, moteur à l’appui, afin de ne pas perdre trop de temps.

      Cuba Nav Cayo Largo Bonite2 copie

 

cuba Nav Halo Solaire1 copie

Arrivés de bon matin, tout sourire nous retrouvons nos potos de Maîtai, mais sombrons  rapidos dans la déprime et la « paperasserie » les « papelitos cubanos » grâce çà une douanière un tantinet psychorigide. Bref nous dégageons finalement illico presto, sans véritable Zarpe pour naviguer dans l’archipel, mais on s’en passera.

 

Nous allons vers Canal Rosario, entre deux petites îles pour le moins désertes et sympathiques, plongées, balades, et pêche agrémentent le mouillage.  Visite des gardiens du coin, qui ne demande qu’à voir du monde. Ils restent jusqu’à 3 mois sur l’île dans la case, et comme dit Coluche, ici c’est la zone, y a rien, pas de cinoch, pas de mob, pas de bars, rien.

Cuba CanalRosario Cantiles Camp GArdiens2 COPIE


Cuba CanalRosario Cantiles Camp GArdiens3 copie

Cayo Cantiles, maison des gardiens... la zone

Cuba CanalRosario Cantiles LaLicorne mouillage copie

La Licorne et le bateau de ravitaillement.

Ils vivent au milieu des iguanes, agoutis, des pics, vautours, et singes vervets sur terre, se nourrissent surtout de langoustes et poissons, sont ravitaillés par un bateau hebdomadaire.

 Cuba CanalRosario Cantiles Iguanes100 copie

Iguane vert.

Cuba CanalRosario Cantiles Aguti1 copie

Aguti.

Cuba CanalRosario Cantiles Pic ww 4 copie

Pic a Tete Rouge

 

Cuba CanalRosario Cantiles Singes Vervet Chorocebus pygeryt 

Singes Vervets.

Un petit trek dans l'île est de mise.

Cuba CanalRosario Cantiles Treck04 copie

Le Canal Rosario entre Cantiles et  Rosario/

Cuba CanalRosario Cantiles Treck1 copie

 

Cuba CanalRosario Cantiles Treck6 copie

Ici dans ses archipels, on n’achète rien, on troque beaucoup, boissons (rhum de préférence), ou denrées alimentaires (comme des pâtes, du riz, de l’huile), ou fringues, contre poisson et langouste. Ainsi nous échangeons 6 énormes langoustes pour un litre de Rhum.

 

C’est top, ça change des Antilles où le vagabond des mers a du mal à se différencier du toutou de base, et n’est bien trop souvent vécu que comme un  banal fournisseur de Dollars….

 

 

Deux petites journées dans le coin des Canarreos, où l’eau est d’une clarté…. les poissons à profusion, …. Un vrai régal.

 

Cuba Alcacitro Oursin Chirurgiens1 copie

Oursin Noir des Antilles et Chirurgiens.

Cuba JDLR Chirurgiens Bleus et Gris Acanthurus nigrofscus e

Chirurgiens Gris et Bleus.

Cuba JDLR Coraux bleu Cuba copie

Même mes Coraux se mettent au bleu.

 

Mais il nous déjà penser à rentrer sur Cienfuegos, afin d’aller raccompagner Annabelle et Kevin et profiter pour visiter La Havane.

 

 

Je stoppe ici cette première partie, parce que ça va faire trop long, vous allez vous lasser, et puis il fait chaud, j'ai soif, et les Antilles .... c'est terrible…. 

Au prochain article, aux prochaines élucubrations,...... La Havane et Le Havane, les belles américaines, et l'Archipel les Jardins de la Reine

 

      Je finis par cette carte qui montre nos aventures Antillaises qui ne sont que de vagues errances en Mer des Caraïbes....

 Carte TDM Tobago Cuba

 

Partager cet article

Repost0

commentaires