Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

31 mai 2006 3 31 /05 /mai /2006 15:23

Cargèse la belle Hellénique, Ajaccio la Capitale, Filitosa Néolithique.

  

Je vous ai laissé dans les calanques de Piana, pour reprendre la mer plein sud en contournant le beau Cap Rosso. Cette petite virée d'une quinzaine de Miles Nautiques nous conduit au pied de Cargèse la plus grecque des cités corses. Ce sont les lieux de culte représentés par les 2 églises qui se font face sur le front de mer qui symbolisent la ville de Cargèse, une catholique et l'autre orthodoxe.

 

 

 Ortho à babord Catho à tribord.

 

 

 La belle Ortho

 

La Catho.

 

 

Reprise de la barre par une belle houle de NNW mais avec un soupir de vent, ce qui n'a pas manqué de remuer quelques EFF (estomacs féminins fragiles...). Le Cap Féno doublé les grandes vagues nous ont mené à la fameuse passe des Sanguinaires. Gardiennes du grand golfe d'Ajaccio, les îles Sanguinaires réservent un passage d'une encablure (200m) aux marins avertis ou inspirés avec le cap de La Parata .

Les Iles Sanguinaires.

 

 

 

Nous mouillons devant le port d'Ornano devant la grande cité Napoléonienne.

 

 

 

Ici il court, il cours le Napo ...

 

 

Quelques jours  de visite de la ville, de son beau musée Fesch sur les peintres primitifs italiens, nous déposons Delphine à son NGV, avant de musarder dans la ville.

 

 Ciao Bella

 

 

 

 

 

 

Après quelques jours harassants de farniente forcené ( ne riez pas ce n'est pas fastoch de ne rien faire,? ça demande beaucoup de concentration, et de savoir faire,.. enfin de savoir ...ne rien faire).

 

 

 

Donc après quelques jours éreintants nous déguerpissons vers le grand golfe de Valinco abritant le port de Propriano. Escale du côté de Porto Pollo à 20 bornes au nord, afin de se protéger d'un coup de vent de NW annoncé par Météo France, et les cieux qui nous étalent un superbe ciel de mistral à venir

 

 

 

 

 

Nous profitons pour reprendre du VTT, visite de Filitosa haut lieu de la protohistoire Corse avec son site occupé depuis plus de 6.000 ans (néolithique ancien).  Civilisation mégalithique, caractérisée par ses statues menhirs plus ou moins alignées, et ses Torres (maisons circulaires rappelant les bories de nos contrées mais en plus grands avec plusieurs salles).

 

 

 

Filitosa : le site

 

 Filitosa : les alignés.... devant un olivier millénaire.

Filitosa: les allumés...

 

 

Filitosa : le tenancier...

 

Très chouette contrée agricole que la vallée de Taravo, le fleuve qui se jette dans le Golfe.

 

 

 

L'étape (je parle d'étape car plus de 40 bornes et 600 m de dénivelé ça mérite ce qualificatif) Porto Pollo - Propriano, est décevante car le port balnéaire et aussi inintéressant qu'onéreux. Cyber café jusqu'à 7 euro l'heure (record du monde battu), la location de scooter 58 euro la journée, 75 pour une voiture, pas mal, et enfin  66 euro la journée au port pour un 15 mètres ou mieux 1550 euro le mois (plus cher que St Tropez  au mois d'Août !).

 

 

 

A bientôt.

Partager cet article

Repost0
23 mai 2006 2 23 /05 /mai /2006 09:15

Titre : La Licorne,? Départ,? 3e , Moteur,?!

 

 

Le Dimanche 14 Mai 2006 : 3e départ du Tour du Monde de La Licorne : « Sera-ce » le bon ?

 

Recapitulons :

Le 4 Mars 2006 1er départ de Cannes, ok vrai faux départ pour Ste Maxime?

Le 29 Avril 2006 2e départ de Ste Maxime, pour nos premières îles exotiques :Le Levant, bon ok quelques miles nautiques seulement, mais prolongés par une dernière visite à nos îles perso les îles de Lerins.

 

 

 

Enfin donc le 14 Mai départ de Ste Marguerite après un dernier coucou à la famille et dernières agapes avec les potos (couscous avec Simon, Jean Louis et Sacha,  Francis, Cassio, les bientôt 3 Saviane, Charre, Maury, Rabouam et Jean Oublisuremen) et Ti-punch-bringue avec les marins (Cerdan, Diu, Roch, et Gerard). C?est son fameux Jaîpur de 70 pieds qui salue notre envol vers la Corse, alors que Corossol et Petite Fugue nous accompagnent de l?étrave.

 

Derniers regards et souvenir de Cannes ?.

 

 

 

 

 

 

Après une traversée pépère, avec pétole et donc sans Eole, nous mouillons dans la réserve de la Scandola à Marine Elbo à 190 Kms de Cannes. Petite crique turquoise cernée de roches rouges.

Marine d'Elbo dans le  Parc de la Scandola

Mouillage intime d'Elbo

 

Mais la Scandola n?accepte  que les visites diurnes, et il faut quitter cet eden pour la fameuse Girolata isolée du monde, atteinte uniquement via pédibus ou objets voguants, à plus de 2 heures de l?asphalte. C?est le petit village du facteur qui tous les jours ouvrables rejoint cet havre à pieds. Petit port abrité des coups d?ouest d?Eole, surmonté d?une forteresse, au fond d?un superbe golfe bleu marine.

 

Girolata Harbour

Deux jours de grand bonheur, de ballades dans le maquis fleuri, et de cure de réhydratation à la Serena ou la Pietra ( 2 elixirs bien connus des assoiffés?n?est-ce pas Delphine.).

 

On se planque à Girolata car un coup d?Ouest est annoncé pour hier, aujourd?hui,.. demain ?

 

Au 3e jour de grands calmes sur le grand lac, nous déhalons gentiment au moteur vers le golfe de Porto juste au Sud.

Devant le plage du petit port la pioche est posée quelques heures, le temps de faire quelques emplettes et visite du village, puis on détale vers la Marine Ficajola juste sous le village de Piana et ses calanques.

 

Photos carte, mouillage, calanque

 

Premières baignades agréables avec une eau encore fraîche entre 19 et 20°.

 

500 m de dénivelé sur 4 kms de route sinueuse au milieu des falaises toute de rouge vêtues (les Calanques sculptées par le vent et le sel en tête de singe ou autre Alien) pour atteindre le petit village de Piana qui surplombe le Golfe de Porto.

 

 

 

 

 

On reste 24 H de plus que prévu du fait d?un nouveau possible coup de SW annoncé par Météo France pour ce soir, cette nuit, demain ?

 

 

A bientôt.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2006 4 04 /05 /mai /2006 20:07

Première virée dans les îles,… ce n’est certes ni les Antilles, Marquises, ou autres Seychelles, mais quand même, elles tiennent leur place dans les guides et valent bien le détour.

 

 

 

Voici donc les îles d’Hyères, ou îles du Levant qui comprennent 4 terres principales : le Levant à l’est, la plus longue, partagée entre militaires (90%) et les culs nuls avec le village d’Héliopolis.

A deux pas, quelques centaines de brasses, le parc national de Porcros : superbe petite île encore préservée avec sa réserve sous marine (pêche interdite) et sa luxuriante forêt de chênes, pins, cades, ifs, et palmiers importés. Le petit port où se concentre la quasi-totalité de la population insulaire reste charmant malgré les cargaisons de touristes déversées par les navettes venant de Hyères, et du Lavandou. A 18H00 départ du dernier bateau, Porcros retrouve son calme, sa douceur où le temps semble encore prendre le sien.

Bagot petit îlot à l’ouest est désert, et reste sauvage. Il faut plusieurs miles nautiques pour trouver enfin Porquerolles, la plus civilisée, et habitée des quatre îles. Balades in pédibus, ou velocypedus y sont très prisées. Hôtels, restaurants primés parsèment une île encore charmante.

 

 

 

C’est à Porcros que nous mouillons tout près du port en compagnie de nos amis antillais de passage, qui sont venus nous saluer et partager le ti-punch sacré. Patrice et Claude nous conte leur Martinique au pied du mât, le couchant en arrière plan, le verre à la main, tout habillé de leur chaude amitié.

 

 

 

 ____________________________________________________________________

Avant le grand retour sur Ste Maxime, au bout d’au moins 2 grands jours d’aventure, et après avoir débarqués les potos, un mouillage sauvage au cap Taillat va ravir notre dernière étape.

 

 

Superbe presqu’île entourée des caps Camarat au nord ( à droite sur la photo)et Lardier au sud (à gauche), la cap Taillat à la gentillesse de nous offrir un mouillage en solo (cf. la photo) ce qui est assez miraculeux.

Une superbe balade sur la côte dans une garrigue toute provençale nous ravi de plaisir, il faut l’avouer bien égocentré.

 

 

 

A bientôt.

 

 

 

Partager cet article

Repost0
27 avril 2006 4 27 /04 /avril /2006 12:37

Début Mars 2006: premier départ, ... de Cannes, port qui nous a reçu durant quelques sept années de préparatifs. Je dis premier départ car de France, il en faudra plusieurs.

En effet notre 1er "pas" de ce Tour du Monde, n'est qu'un tout petit pas de 22 miles nautiques seulement, 40 Kms à peine, avec le Golfe de St Tropez comme destination. Bon, avouez que même si c'est un pas de petit poucet il y a pire comme première escale, non ?

 

 De plus ce départ a tout d'un retour,... aux sources puisque Ste Maxime, est le berceau de ma naissance et le lieu de mon enfance.

 

 

Deux mois d'escale : à ce rythme de gastroentéropode, notre TDM (tour du monde) va prendre quelques siècles. Autrement dit, "on est pas rendu".. Mais, il faut un début même modeste, et surtout "chi va piano va sano et chi va ....".

Fin Avril, dans 2 jours nouveau Départ et nouveau saut de puce, vers les exotiques îles d'Hyères; Porcros Porquerolles le Levant Bago.

Si vous voulez tout savoir, le pourquoi de cette longue première escale, et bien je ne vous dirais rien ou presque. Sachez seulement, que c'est le temps nécessaire à toute bonne consolidation d'un bassin un tantinet fracturé. (En fait ma tendre mère a voulu vérifier la solidité du carrelage de sa salle de bain: pas de souci "l'est costaud"...).

Avant de vous quitter quelques photos du Golfe qui recèle quelques bijoux:

 

                                       Saint Tropez patrie du Bailli de Suffren.

 

   Sainte Maxime patrie de l'intrépide narrateur.......

 

   Grimaud et son château

ainsi que son Port.

 

 

 

 

 

Emmanuel.

NB: Merci à toux ceux qui nous laissent un petit mot dans ce blog, mais n'oubliez pas d'écrire  vos coordonnées internet si vous souhaitez une réponse, soit en signant de votre email soit plus discrétement en s'enregistrant, ou en nous écrivant à : lalicorne007@laposte.net

Partager cet article

Repost0
7 janvier 2006 6 07 /01 /janvier /2006 20:51

Pas moins de 35 jours pour  redonner à La Licorne un coeur tout neuf.

Il a fallu changer l'hélice, raccourcir l'arbre, rallonger le chassis, enfin refaire  le bâti, enfin il s'en est fallu d'un rien qu'il ne faille changer de bateau !!!

Mais le resultat est là, un beau moteur  tout neuf, tout de blanc vêtu...

 

 

Il me reste un peu de  menuiserie, afin de transformer une armoire à cirés en armoire à outils.

Encore  quelques jours de travail, et La Licorne pourra prendre son envol sur l'onde marine....

 

Partager cet article

Repost0