Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

2 avril 2007 1 02 /04 /avril /2007 16:12

Mars 2007 Parenthèse très British : Gibraltar.

Porte de sortie de Mare Nostrum, une des colonnes d’Hercule versant Europe, le Rocher se présente à nous comme un vaisseau pointant son nez vers le sud vers l’Afrique sise à portée d’étrave à moins de 20 MN (moins de 40 bornes).

Platon aimait à nous faire croire qu’une fois passé ces portes, un monde idéal était là tout près : l’île Atlante. Ce mythe utopiste de l’Atlantide a donné moult histoires, et fait couler beaucoup d’encre, avec aujourd’hui comme souvenir, le nom de l’Océan qui nous sépare des Amériques.

Le Rocher est depuis 1704 territoire grand breton par annexion pure et simple de l’amirauté britannique, profitant de la déliquescence de l’empire ibérique.

Sis en presqu’île, ce Rocher est surtout une base navale stratégique avec même des sous-marins nucléaires…

425 m de haut The Rock se voit de loin, en arrivant de l’Orient, on dirait un sentinelle.



Beau caillou terminé par le Cap Europe.


Le bout sud du Rocher : le cap Europe.




Donc, venant d’Alméria après une étape longeant la côte andalouse, on se fait une joie de visiter le fameux port. Le but est de plus de profiter de cette zone détaxée, pour faire quelques emplettes et du gasoil.

Nous mouillons en zone espagnole à la Linéa village frontalier ibérique.

Nous y faisons connaissance d’un british plongeur qui s’occupe de mouillage de gros tankers, sympa.

Mais cette semaine sera entachée d’une rapine qui me fait monter la « boufaïs », rien que d’en parler ; On s’est fait voler l’annexe pourtant dûment encablée sur la côte, durant la visite de Gibraltar. Bon, passons sur cette spécialité bien rodée du coin (plus de 20 annexes envolées en 2006). Quelques 1900 euro plus loin, on retrouve un nouveau moyen de rejoindre notre Licorne qui sagement attendait notre retour.

Autre déception, les prix détaxés de Gib. Ils sont sûrement intéressant pour un Londonien… borgne, mais pour un français hispanisant même presbyte, ce n’est pas le cas, le gasoil est à peine intéressant à 0.8 euro le litre, on est loin des tarifs tunisiens, voire algérien (0.45 le litre en Tunisie 0.15 en Algérie). Même le pur malt est cher, plus que dans les grandes surfaces espagnoles, le Talisker à 35 euros…on croit rêvé.

Bon, reste la balade sur le rocher. D’abord la vue, Ouahou ! c’est top. Je vous montre :


Phot pano                                                                                                                                                   teapmdrc

Alors en haut à gauche le détroit de Gibraltar avec l’Afrique en toile de fond, en bas au pied le port et Gibraltar city, à droite La Linéa , et devant la baie d’Algésiras parsemée de tankers, avec le port que vous devinez au fond en face.

Et voilà ce que l’on voit du côté est .

Côte Est                                                                                                                         tmm


Autre intérêt la présence de singes, vivant ici à l’état sauvage. Singes de barbaries importés par les musulmans, et qui sont maintenant nourris et soignés par les British, Churchill ayant déclamé que tant qu’il y aura des singes on the rock, il y a aura des représentants de sa gracieuse majesté..


T'as un truc dans l'oeil, bouges pas.

"Eh Johnatan, l'est oú l'Afrique"

"En face stupid guy"

"je ne parle pas aux inconnus..."

A noter que ces vauriens sont chapardeurs en diable, sous l’œil impassible des goélands.



 

 

La visite de la ville est agréable, marquée par quelques touches made in England


 

Main street la rue bien nommée n’est qu’une succession de boutique touristiques, free tax,



Quelques pubs, sympa, une église bof, et plein de rempart, bunker, casemates qui nous rappellent qu’il s’agit d’une place forte.




So long friends, see you next time in Spain....



Partager cet article

Repost0

commentaires