Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

9 mars 2007 5 09 /03 /mars /2007 17:04
Mars 2007 : El Andalous
 
Alors l'Andalousie ? comment qu'c'est ? c'est beau ? c'est y chaud ?
Ben l'Andalousie c'est surtout plein de contrastes,  plein de trucs de dingues, plein d'histoire, de conquête, reconquête, de calife, de Charles Quint, de ports, de désert, de neige (j'te jure), de mosquées, de cathédrales, de châteaux, d'Alcazar, de soleil, de vent?.
 
Je m'en vas te conter tout ça.
 
D'abord, vous vous souvenez, nous sommes aux portes d'Alméria à Eau Douce (Aguadulce), où nous bouchonnons, gratons, brossons, lissons, la belle robe de la Licorne.
Pour les fous du carénage, karcher, spatule, disqueuse, puis  Etch primer, VC Tar 2, Trilux 33.
 
Location d'une Seat et première virée que je vais essayer de vous narrer.
 
D'abord le littoral vers Motril le long de la côte andalouse, puis remontée de la région vers Cordoue via Grenade et retour vers le sud en contournant la Sierra Nevada toute enneigée.
 
La côte méditerranéenne : l'horreur, le royaume des 3 P : P comme plastique : tout le littoral est plastifié , incroyable, le plastique grisâtre couvre des kilomètres et des kilomètres carrés de terrains. Nous sommes dans le potager de l'Europe, et tout ce plastoc recouvre les milliers (millions ?) de serres, où l'agriculture est dite intensive.
Cela m'a mis très mal à l'aise, on a l'impression que l''on essaye d'étouffer la terre, le sol qui n'est pas visible. Les hommes sont fous, à voir cette démence on a l'impression que l'homo soit disant sapiens, tente d'asphyxier Gaîa, notre Terre mère.
 
La Terre Plastifièe:
 
 
 
Après La Costa Brava voici La Costa Plastica...
 
 
 
 
Au milieu de cet océan de serres, seuls quelques Pins, et Palmiers (le 2e P) rappelle que la nature existe quelque part en dessous.
Le reste du littoral, est occupé par le 3e P, le parpaing en béton de préférence et quand on enlève des serres ce n'est que pour un projet immobilier, tout à fait dément, tant les bâtiments sont hauts, laids, et près de la mer.
 
Curieuse impression devant cette agriculture très Mad Max, ces complexes immobiliers dédiés aux touristes estivaux, où le regard se porte vite sur la mer afin de retrouver un peu de paysages naturels.
 
Alors question quand même, quand on sait que l'Andalousie est aussi aride que la région de Bagdad ! d'où vient l'eau ? pas de grand fleuve dans ce coin, d'ailleurs le seul est après le détroit et irrigue Séville et Cordoue à plus de 300 Kms. Ce sont de grosses centrales de désalinisation qui assurent l'hydratation de la région. On comprend mieux pourquoi les serres se blottissent uniquement sur le littoral.
 
Donc je résume, « évitez la côte andalouse trop bétonnée, plastifiée, artificielle » et « filez plein nord, dans les terres où se dessine en toile de fond, la fameuse Sierra Nevada, petite cordillère de montagne de 300 Kms, qui détient tout de même le point culminant de l'Espagne.3480 m Al Muhacen.
 
 
Photo
Cette Sierra toujours enneigée l'hiver, cache à ses pieds les Alpujaras, petits villages très prisés des guides, qui je l'espère, devraient être le but d'une prochaine virée.
 
 
 
De Grenade à Cordoue, s'étend la région des Oliviers. Superbes terrains vallonnés où l'arbre est cultivé sur une terre calcaire , blanche, ocre, où cogne dur le soleil, où les cieux déversent rarement ses ondées.
 
 
Les Oliveraies Andalouses:
 
Tous les sols sont cultivés,  pas de zones en jachère, ou laissées sauvage, durant des dizaines et dizaines de kilomètres l'Olivier règne en maître. On comprend mieux pourquoi, devant la Grèce et la Tunisie le pays est premier producteur d'huile d'olive.
 
Chaque petite colline culminant un coin, est le siège d'une église et d'un château. Tel est le cas d'Alcala la Réal avec son église du XVIe malheureusement en restauration.
 Alcala la Rèal:
 
L'approche de Cordoue est témoin d'un incroyable changement de couleur et d'ambiance, on passe du jaune ocre au vert irlandais avec de grands près de céréales. On comprend mieux l'attrait de la cette région par les différents conquistadors, Wisigoth, Vandales, Musulmans, Castillans, et autres chrétiens plus ou moins catholiques. Cordoue est sur le Guadalquivir le grand fleuve andalou, au centre d'une région très fertile.
 
Photos
 
Enfin Cordoue Cordoba 350 Kms au NE d'Alméria, et 160 de Grenade.
 
 
Là il faut faire une pause. Allez boire un café, où une cerveza, car nous entrons dans une cité qui fut probablement la plus importante pour tout l'occident lors du premier millénaire.
 
En effet du VIIIes au XXIes ce nexus cordouan fut le siège où le nombre de découvertes, la quantité de savoir, le niveau culturel, et l'harmonie universelle fut à coup sûr le plus prolifique de notre histoire.
Les progrès réalisés en sciences, astronomie, médecine, géographie, se comptent par centaine, la pensée aristocelienne, le raisonnement de Socrate, la pensée, grecque, les arts musulmans, l'architecture mondiale, sont rentrés en occident, ici à Cordoue lors du califat des Ommayyades.
Les plus grands poètes, musiciens, philosophes, médecins, astronomes, théologiens se sont rencontrés affrontés dans ce creuset culturel. Averroès l'arabe, chantre de la pensée aristocelienne, Maimonides médecin philosophe juif chantre de Socrate et Platon, Ibn Azham poète du Collier de La Colombe, Zyriab le plus grand musicien du Xes, et même le futur pape Sylvestre II sont venus vivre, apprendre, dans cette capitale du savoir.
 
 
Alors, comment une époque bénie des Dieux comme cela, a-t-elle pu voir le jour ? Incroyable creuset où les 3 grandes religions monothéistes ont travaillé de concert, où les théologiens ensemble pour une fois, ont confronté leur pensée à la grande recherche de la Vérité. Ce sont les maîtres des lieux, Abn er'Rhman et ses descendants de la dynastie des Ommayyades, qui par un exceptionnel sens de la tolérance, et une soif de connaissance non moins incroyable ont permis ce quasi miracle.
 
On peut sans trop se mouiller, affirmer que 80% des bases de notre civilisation occidentale sont issues des idées et pensées, découvertes développées à Cordoue durant ce califat. Incroyable moment privilégié de l'histoire, où pour une fois les hommes ont été sensés, ouverts à l'autre, curieux de l'autre. Et ceux pendant au moins 5 siècles de 736 date de la venue des musulmans, à 1236 date de la reconquista par les catho de Cordoue.
 
Alors cette cité  est à parcourir et visiter avec beaucoup de respect. Elle fut la capitale du savoir pendant 5 siècles, la capitale du califat des Ommayyades : EL ANDALOUS.
 
La vieille ville est sympa, les rues y dont claires et douces à parcourir, surtout dans le vieux quartier juif. La Place Tendillas où les heures sont  sonnées par une mélodie.
 
 
 Rue de la Juderia:
Place San Marina con le gran matador, el señor Manolete.
La Plaza Tendillas con El Edificio Union et Fenix de Andalucia:                                                     tarc
 
 
L'Alcazar de los Reyes Christanos est le palais des Rois catho, construit au XIV et son beau parc n'a pas l'ampleur de celui de Séville, mais reste à voir.
 
 L'Alcazar
 
 
Les Jardins de l'Alcazar:
 
Venons-en à la perle de la ville, symbole de cette interaction multiculturelle et théologique, la Mezquita (la mosquée) appelée cathédrale de Cordoue. La plus grande en occident bâtie dès 756 et agrandie jusqu?à l'arrivée des catholiques qui pour une fois n'ont pas rasé le passé, mais transformé la mosquée en Cathédrale.
 
 La Mezquita:                                                                                                         tarça
 
Donc la cour des fontaines pour les ablutions autrefois à l'ombre des palmiers, a sous le caprice d'Isabelle la Catholique (la meuf à Charles Quint,.....?   oups !!! pardon,....Delphine,.....je m'y  trompé... Isabelle la catho c'était le "gran ma" à Charles cinq) grande afficionados de marmelade, été parsemé d'orangers.
 
La Court des Orangers.
 
 
 
Le minaret de la mosquée a été carrément englouti, englobé au sein du clocher de la cathédrale.
 
 
Le clocher minaretde la Mezquita.
 
L'énorme salle des prières, (le clou de la visite),  une merveille d'architecture soutenue par près de mille colonnades bandées de 2 étages d'arc de pierre, regardez plutôt
 
 
 eça.
La grande Salle des priéres.
 
Cette salle à l'époque de la reconquista, s'est vue ornée de chapelles ardentes sur les côtés et d'une chapelle centrale en forme de croix au centre, sans que les perspectives sur la forêt des colonnes et l'admirable Mirhab soit abîmées.
 
 
Photo chapelle
 
 
Bon , look at the Mirhab, c'est l'endroit sacré de la mosquée puisqu'il indique la direction de la Mecque, où tous les fidèles se tournent lors de la prière, c'est une merveille de l'art maure, saupoudrée d'une douce lumière tamisée.
 
Mirhab.
 La douce luñiéredu plafond du Mirhab.
 
 
La sacristie est le lieu du Trésor de la cathé, où siège un ostensoir assez imposant, et les reliques.
 
 La Sacristie.
 
 
Bon, je reviens à cette salle pour vous dire, combien la lumière, l'ambiance, le silence, vous plonge dans un espace privilégié, où sérénité et harmonie sont de mise. On déambule dans cette myriade de colonnes avec un plaisir délicieux.
Je vous laisse gambader et déambuler dans ce petit Eden, où quelque part entre 2 colonnes, derrière une chapelle sûrement, Jésus et Allah doivent taper le carton et boire un coup en parlant de l'Avenir.
 
 
 
 
 
 
 Que la Paix vous accompagne, et les Dieux vous guident.
 
A bientôt.
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires