Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

7 septembre 2009 1 07 /09 /septembre /2009 17:05
Donc on quitte Praïa avec un certain soulagement, pour filer à Fogo dans le port de Sao Felipe sur sa côte W. Petit port ouvert au S, où l’on s’amarre par l’arrière à la digue.


Arrivée sur l'île de Feu

 Toujours pas de voilier vagabond, et un accueil encore pénible où une poignée de jeunes t’imposent leur aide , alors que tu n’as nul besoin d’assistance, ce qui est source de conflit, chaque couillon voulant être rémunéré pour qui t’a donné le conseil de mouiller ici, qui pour te dire de lancer une aussière, qui pour récupérer la dite aussière quitte à se faire « mixer » par l’hélice du bateau… bref, il faut calmer tout ce monde en ébullition, excité par ton arrivée. Bon, décidément le tourisme altère vraiment beaucoup les comportements dans ces îles. Dommage….


Fogo, seule volcanique encore récemment en activité, dont le Grand Pic qui culmine à plus de 2800m domine l’archipel.
Le Gran Pico da Fogo.

Les 2 dernières éruptions en 1951 et 1995 bien que spectaculaires, n’ont pas entraîné de victimes sauf quelques maisons sur la trajectoire des coulées de laves. Ce grand Pic se trouve au sein d’une grande caldeira comme le Teide de Tenerife, mais est beaucoup moins impressionnant rendant plus de 1000 m à son grand frère.

La Caldeira

Coulée de lave, avec maison reconstruite in situ.


 La particularité est la culture de café, de grenades, de pommes, de coings, et de vigne sur la caldeira. Vin et café ont une renommée mondiale.


Cognacier

Vigne et pommier.



Un treck sur le volcan, qui devait nous mener au sommet du Grand Pico, n’a accouché que d’une piteuse et nouvelle arnaque par un minable petit guide, Jairzon pour le nommer, qui se fait passer pour un employé de Patrick. Ce dernier, français, gère, des chambres d’hôtes au village sur la caldeira, et manage des visites sur le volcan. Ne pouvant laisser le bateau toute une nuit à cette époque de l’année, nous avons décliné cette possibilité.


Cha das Caldeira

Cratère du petit Pic

La lave au pied des vignes.


 Donc petite balade, sur le petit pic et visite des villages de Cha das Caldeira, avec Antonio Cap verdien expatrié en Belgique travaillant comme ingénieur, et Elodie sa fille, très sympa et tout aussi candides que nous. Rencontre sympathique, qui effacera la mésaventure Jairzon, et se finira sur La Licorne. Pour une fois que je prends un guide……

Dans la gueule du feu....ou descente en enfer....


Sisal.

feuiles de ...... coca ? non c'est de l'autre côté ....



Les vues sur la caldeira et les cratères donnent lieu à de belles visions mariant le noir des laves au rouge au jaune du soufre.



C’est a Sao Felipe jolie cité juchée sur une falaise dominant l’océan et une belle plage de sable noir, qu'il est doux de flaner.

Sao Felipe da Fogo

 Cité heureusement sereine, et calme, joliment fleurie où l’on peut voir les vieilles maisons coloniales appelées sobrados. Sao Felipe où le marché offre les fruits cultivés, où les enfants ont le temps de jouer aux cartes.



Sobrado



Le marché.



La belle carte de Fogo

Une dernier regard sur le Gran Pico


Allez zou on léve la pioche.

Brava l'ultime


Venons en à Brava ultime étape, ultime escale du décanèse Capverdien. C’est certainement, l’île la plus agréable, pour ses sites, pour sa verdure ( ici on peut parler du Cap Vert), pour ses habitants qui savent se montrer accueillants, comme Jao Andrade Alves, toujours disponible et discret. Premier mouillage dans le cratère de Porto da Furna, le grand port de Brava…

Le mouillage cratére de Porto da Furna. avec La Licorne bien esseulée.


Village de pêche, qui reçoit une fois par semaine la visite des cargos avitailleurs ; pas d’aéroport ici.


Le Centre de Santé.

Probablement la ville la plus jolie du Cap Vert, Vila Nova Sintra est en tous cas la plus fleurie grâce à ses 500 m d’altitude qui lui permettent d’avoir une végétation luxuriante. L’avenue principale est jalonnée d ‘ibiscus qui embellissent toute la cité. Ville natale du poète Eugenio Tavares, Nova Sintra a un petit côté antillais.


L'Ibiscus régne en maitre.

La rua azul

La Rua verde
Casa Branca
Vila Nova SIntra 


la ville de Tavares.


 Il est facile ici de se faire des « potos ».




Une menace de coup de vent nous pousse à changer de côte. Faja d’Agua est certainement le mouillage le plus proche du Brésil, le dernier du continent africain avant la grande traversée . Superbe mouillage , que je vous laisse découvrir.

Faja d Agua


La plage des pêcheurs


Ainsi se termine cette tournée Capverdienne.



Une remontée sur SaoVicente , afin de pouvoir sortir du pays est préférée à un retour pourtant plus proche sur Praïa….. On ne peut en effet sortir du pays ailleurs que de Santiago SaoVicente ou Sal. Ainsi l’exige l’administration locale, qui n’a rien à envier à la notre…… Ce qui nous permettra de boucler ce périple. 6 mois de vadrouille dans l’archipel plus de 800 nautiques parcourus, le Cap Vert le mal nommé aurait pu s’appeler le Cap Vent, tant Eole s’en donne à coeur joie.



Et si on va changer de côté, si on va changer de continent, si on va changer de saison et d’hémisphère, on reste dans le monde lusitanien, en espérant seulement que le Brésil soit un peu plus chaleureux.

Je finis avec un pote du coin á notre Licorne.... cadichonach, et une jolie frimousse



 A bientôt

Partager cet article

Repost0

commentaires