Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le site "La Licorne", qui depuis Mi Mai 06 caracole sur les ondes marines, avec pour finalité une petite boucle ou circumnavigation.

Il s'agit de tenir au courant les amis, les proches, et les mordus de voyage, de pouvoir situer le bateau, et retrouver quelques ambiances via quelques sgribouilles sur les endroits visités.( pour être tenu au courant il suffit de s'inscrire à la News Letter).

Il est possible également de laisser un message, de donner des nouvelles de la "maison".

(N.B: Pour laisser un message cliquer sur "J'aime ce blog" puis "Contacter le blogueur" en haut de chaque article.)

(N.B.2: pour accélerer l'affichage des images, cliquer sur l'archive ou l'article voulu dans la colonne de gauche.)

Recherche

Archives

11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 16:32

La Barbagia est non sans raison une des plus belles régions sardes.  Située sur la moitié Est, à mi-hauteur de l’île.

Très forte en gueule avec son golfe d’Orosei bordé de falaises abruptes, son parc national de la Gennargentu dominé par le Supramonte, avec Nuoro, Dorgali et Orgosolo comme cités bien typées.

 

Vaste encoche de plus de 60 Kms sur la façade Est, avec un seul port Cala Gonone, le golfe d’Orosei est à la merci de Neptune qui de l’Est vient se fracasser sur ses hautes falaises calcaires dominant l’azur sur plus de 300 mètres.

 

Cala Golone

 

En fait ce golfe très exposé n’aurait que peu d’intérêt s’il n’était jonché de trous, cavernes, grottes à hauteur de vague et de sable, et baigné d’une eau cristalline du plus bel effet.

 

De Cala Golone chaque jour une bonne trentaine de bateaux s’élancent bondés de curieux à la découverte des grottes du Bue Marine, de Cala Luna et autre plage telle Sisine ou Mariolu.

Si ce vacarme gâche un peu l’ambiance et a surtout fait fuir les locataires du coin : les phoques moines, il n’en reste pas moins qu’un petit coup d’œil sur les dizaines de grottes est un régal.

 

 

Photo prégrottos et intra grottos....

 

Cala Luna est une plage cernée de falaises, décorée de lauriers roses, roseaux verts et sable blond, et ornée de 6 belles grottes à explorer.

 

 

 

L’eau est ici d’une rare clarté où 8 mètres de fond semblent à portée de main.

 

Parmi les autres plages (cala) Goloritze est remarquable par son aiguille rocheuse.

 

 Cala goloritze.

Le calme des éléments météorologiques nous permet de laisser la Licorne pour aller visiter toujours « sul scooter » (mais non pas le même ! .. un autre Vespa est son nom,… faut suivre les gars ! et j’en vois un qui ronronne au fond..)

La région de la Barbagia . Dorgali, ses fromages, tapis et ses châles en soie ne veut nous accueillir « domenica e tutto chiuso qua» comme à londres, par contre une maison ancienne est à visiter et la cour en patio recouverte de citronniers et figuiers est rafraîchissante.

 

Nuoro nous ouvre son musée des masques et costumes, où nous découvrons les très pittoresques et curieux costumes des Mamuthones de Mamoiada qui «représenteraient » bergers et bétail, mais qui laissent un doute sur ce dernier quant à son origine dans l’échelle animale… (masque noir disons de type  humanoide, thorax de laine brute et cloches au collier ?).

 

A Nuoro en escaladant le mont Ortobene à 1000 m on respire un peu de fraîcheur et découvrons le parc national, les montagnes du Supramonte et la vue superbe sur la région.

 

Quelques villages sardes ont la culture « dei Murales » ancêtres de la culture Tag, les villageois peignent sur les murs du village les faits marquants de la cité ou de la vie du coin.

Orgosolo est de ceux-ci.

 

 

 

Murales d'Orgosolo.

 

Bon avant de retrouver l'eau de mer à 28° un bon petit bain de pieds dans la resurgente et rafraichissante  eau de Gologone est de mise:

Au sortir du Golfe d’Orosei sis une marina moderne Santa Maria de Navarrese qui  siège devant une très jolie petite île Dell’Ogliastra complétement vêtue de rouges rochers,  envahie de figuiers de barbarie , et habitée d’une multitude d’oiseaux dont le majestueux grand cormoran.

 

 

 

Ainsi se termine ce petit séjour en Barbagia. Nous sommes aux portes d’Arbatax à mi-chemin sur la côte est de Sardaigne et nous allons filer vers le Cap de Carbonara extrémité SE de l’île.

 

On vous retrouve là bas. Bon vent.

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Don Jamon 14/07/2006 11:42

Quel plaisir de revoir la Sardegne a travers vos magnifiques photos. Merci. Molto baci. Angela.